En quête de changement, les investisseurs doivent-ils se tourner vers les actifs alternatifs ?

Face à l’instabilité, lorsque les marchés cotés sont pénalisés par une volatilité élevée et des taux obstinément bas, des choix différents pourraient-ils bénéficier à la fois aux investisseurs et à l’économie réelle à l’échelle mondiale ?
L’économie mondiale connaît actuellement l’un de ses cycles les plus éprouvants, caractérisé par des taux bas et une croissance atone, et même avant l’épidémie de COVID-19, le monde était confronté à une volatilité accrue. Dans cette « nouvelle normalité », il est primordial de savoir identifier les sources de rendement les plus optimales. Depuis bien longtemps, les marchés cotés constituent le choix presque par défaut de nombreux investisseurs. Cependant, il est aujourd’hui plus important que jamais de s’intéresser aux actifs alternatifs susceptibles de vraiment relever les défis contemporains.
DE NOUVEAUX BESOINS…
La faiblesse des taux d’intérêt dans tous les pays développés complique la tâche des investisseurs en quête de rendements intéressants sur le marché des emprunts d’État. De plus, le niveau élevé de la volatilité pèse lourdement sur la performance des obligataires et des actions. Dans ce genre de circonstances, les investisseurs ont besoin d’alternatives aux marchés cotés pour trouver des sources de revenu prévisibles, stables et à long terme. Intégrer une poche d’actifs alternatifs dans un portefeuille peut couvrir une part importante du passif, tout en bénéficiant des bienfaits de la diversification pour mieux gérer et atténuer les risques.
…ET UN NOUVEAU CAP
Où se trouvent les solutions ? Alors que les marchés cotés sont souvent dominés par de grands groupes internationaux et des États financièrement solides, les marchés privés offrent des solutions d’investissement beaucoup plus diverses, chaque titre ayant un profil spécifique qui peut correspondre aux exigences des investisseurs. En outre, comme les États doivent (et devront) prendre des décisions particulièrement difficiles pour établir des priorités d’investissement, les marchés de la dette privée permettront aux investisseurs de financer l’économie réelle tout en cherchant à obtenir des performances positives. La dette privée et les actifs réels représentent un pan essentiel de l’économie mondiale. En effet, ces investissements créent des emplois et de la valeur en faisant prospérer des actifs tangibles et en finançant des projets dans les domaines des énergies renouvelables, des télécommunications et des infrastructures de transport qui, sans eux, pourraient ne pas voir le jour.
Les marchés de la dette privée abritent une multitude d’opportunités inexploitées permettant d’atteindre des objectifs variés et de répondre précisément aux envies et aux convictions des investisseurs. Cependant, pour juger de la pertinence de ces actifs, il est nécessaire d’évaluer attentivement leurs avantages mais aussi les barrières d’accès, lesquelles, par le passé, avaient laissé les prêteurs non-bancaires sur la touche.
ÉCONOMIE RÉELLE, OPPORTUNITÉS RÉELLES
Gigantesque et diversifié, l’univers d’investissement de la dette privée et des actifs réels couvre par exemple les infrastructures, l’immobilier, les prêts directs et les prêts aux PME. Il offre toute une variété de profils de risque, de devise et de duration et contribue donc largement à la diversification des portefeuilles. Généralement plus illiquide que les actifs cotés, cette classe d’actifs procure toutefois de nombreuses opportunités d’investissement liquides qui peuvent être associées pour construire un portefeuille adapté aux exigences de chaque investisseur en matière de taille, de secteur, de maturité ou encore d’accès. En outre, pour les investisseurs voyant plus loin que la simple rentabilité financière de leur capital, les marchés de la dette privée permettent d’améliorer sensiblement le profil environnemental, social et de gouvernance (ESG) des portefeuilles.
Les investissements dans des actifs de dette privée s’inscrivent souvent sur le long terme, proposent un revenu stable et présentent des niveaux de volatilité relativement modérés par rapport aux marchés cotés. De nombreuses classes d’actifs n’ont été que peu affectées et peuvent se révéler relativement efficaces pour protéger le capital. De plus, les actifs corporels des segments de l’immobilier de bureau, du commerce et les actifs réels affichent une valeur de vente pérenne, même si leurs propriétaires rencontrent des difficultés à court terme.
VOIR PLUS PETIT
Les PME (Petites et Moyennes Entreprises) occupent une place de choix sur le spectre de la dette privée. Elles sont innovantes, bousculent les modèles d’entreprise les plus courants et représentent la grande majorité du tissu économique en Europe et aux États-Unis. Néanmoins, les PME ont souvent du mal à obtenir des financements auprès des banques traditionnelles, d’autant que les exigences en matière de réserves de fonds propres ont augmenté. Elles pourraient donc avoir du mal à garder la tête hors de l’eau dans le contexte économique actuel. Les PME sont par nature plus risquées que les grandes entreprises, mais une connaissance fine de ce secteur peut aider les investisseurs à sélectionner les entreprises les plus rentables et à obtenir un rendement intéressant en investissant dans les étoiles montantes de l’économie réelle. Après tout, les entreprises Superstars d’aujourd’hui sont les PME d’hier.
LES CONDITIONS D’ACCÈS SONT ESSENTIELLES
La principale barrière en matière de dette privée a toujours été la capacité d’accès au marché. Mais avec le mouvement récent de désintermédiation, les banques ne prêtent plus autant d’argent qu’auparavant. Les entreprises ont donc plus de mal à obtenir des crédits mais, parallèlement, il est beaucoup plus facile pour les prêteurs non bancaires de profiter de l’ouverture et combler l’offre de prêts. Ce secteur est en plein essor depuis quelques années et propose une multitude d’opportunités d’investissement intéressantes. Le fait d’y accéder offre non seulement un revenu prévisible et stable sur le long terme, mais également la possibilité pour les investisseurs d’avoir une maîtrise plus directe, personnelle et importante sur l’objet et l’impact de leurs placements.
NOTRE EXPERTISE À VOTRE SERVICE
Grâce à sa variété et à sa profondeur, le marché de la dette privée peut offrir la diversification, les flux de trésorerie à long terme, la liquidité et la sécurité qui pourraient manquer aux canaux traditionnels du crédit, face à l’instabilité actuelle de l’économie. En analysant les investissements sous tous les angles, nous savons chez BNP Paribas Asset Management que cette instabilité est créatrice d’opportunités.
Nos spécialistes de la dette privée étudient de près les rendements que nous pouvons offrir à nos clients en s’appuyant sur toute leur palette d’expertises et en proposant un accès au marché du crédit via nos opérations bancaires sur les marchés internationaux. Notre pôle d’investissement dédié à la dette privée et aux actifs réels est composé de 50 professionnels et bénéficie du soutien des ressources de tout le Groupe BNP Paribas. Nous avons également mis sur pied une plateforme de prêts alternatifs pour les PME ainsi que des solutions pour accompagner les fonds de pension.
Sur les marchés de la dette privée et des actifs réels, comme dans tous les autres domaines, nous menons des investigations sur des sujets que d’autres laissent de côté. Nous adoptons une approche globale vis-à-vis du marché du crédit, assurons un suivi de tous les segments, sans oublier de personnaliser notre approche et de diversifier notre exposition géographique. De la phase d’origination à celle de sélection, notre priorité est d’identifier les meilleures opportunités pour nos clients.
La valeur des investissements et les revenus qu’ils génèrent peuvent enregistrer des hausses comme des baisses et il se peut que les investisseurs ne récupèrent pas leur mise initiale.

THÈMES D’INVESTISSEMENT ET EXPERTISES

En savoir plus sur nos thèmes d’investissement et expertises.
Copy link
Powered by Social Snap