« L’énergie pour tous » représente-t-elle une opportunité pour les investisseurs ?

Aucun secteur n’est plus essentiel pour l’économie mondiale que celui de l’énergie. Mais l’avenir est-il aux combustibles fossiles ou aux énergies renouvelables ? Les géants pétroliers et gaziers reconnus ont-ils l’avantage ou de nouveaux concurrents vont-ils bouleverser l’équilibre établi ? Nous cherchons à comprendre où se situe l’équilibre des forces.
Le besoin urgent de réduire les émissions de CO2 à l’échelle de la planète va transformer le secteur de l’énergie, et le changement climatique constitue désormais un problème majeur de notre époque. Le marché de l’énergie est confronté au plus grand bouleversement de son histoire.
Pourtant, à première vue, ce secteur semble être l’un des plus stables de l’économie mondiale – les entreprises Superstars, déjà présentes il y a cinquante ans, sont toujours les grands acteurs d’aujourd’hui. La plupart des gens pourraient identifier les poids lourds mondiaux du secteur de l’énergie. Exxon, Shell, Total, Chevron, BP – toutes ces entreprises sont connues de tous depuis des décennies.
Ce n’est peut-être pas surprenant. Les combustibles fossiles ont beau avoir mauvaise presse, ils font encore tourner le monde. La demande de pétrole, de gaz et de charbon augmente, en particulier dans les économies émergentes qui ont de plus en plus besoin d’énergie pour doper leur croissance. Notre désir de disposer de plus de machines, de gadgets et de technologies s’accompagne d’un besoin correspondant d’électricité pour les faire fonctionner. Les hydrocarbures – nous savons qu’ils sont mauvais pour nous, mais nous n’avons pas encore abandonné cette habitude !
Et comme ces précieux combustibles fossiles sont de plus en plus difficiles à trouver et de plus en plus chers à extraire, seules les Superstars établies ont la taille, les ressources et les capacités d’investissement nécessaires pour financer l’exploration requise. En effet, les réserves de pétrole et de gaz de la planète étant limitées, les potentiels nouveaux entrants ne sont guère incités à entrer dans la course et à défier les Superstars.
Mais un examen attentif du marché révèle que le statu quo est en train d’évoluer et que les géants établis sont confrontés à d’énormes défis. Peuvent-ils s’adapter et ainsi se maintenir au pouvoir ?
Le paysage énergétique en mutation
En sous-sol, des bouleversements sismiques sont en cours sur le marché de l’énergie. Étant donné que le changement climatique et l’environnement sont en tête des priorités à l’échelle mondiale, la recherche de moyens plus durables d’alimenter notre planète en énergie devient de plus en plus urgente. De plus en plus, notre énergie doit provenir non pas des champs pétrolifères du désert, des sables bitumineux et des plates-formes off-shore, mais des éoliennes sur nos collines, des panneaux photovoltaïques sur nos toits et de la biomasse issue des cultures. La production d’énergie est appelée à devenir un phénomène moins global et plus local.
Nos recherches montrent que les valorisations sur les marchés financiers évoluent rapidement pour refléter les retournements de tendances dans le secteur de l’énergie au fur et à mesure de sa transition. Les acteurs traditionnels pourraient bien ressentir la pression des fournisseurs d’énergies alternatives à mesure que l’évolution de la demande est pleinement satisfaite.
Bien sûr, cela ne signifie pas la fin des géants du pétrole et du gaz. Ils planifient tous l’avenir en investissant massivement dans les énergies renouvelables, qu’il s’agisse de l’énergie photovoltaïque, de l’énergie éolienne, des biocarburants ou des piles à hydrogène. Mais pour la première fois depuis des décennies, cette transition a ouvert la voie à d’autres concurrents et des entreprises plus petites, plus flexibles et plus innovantes se lancent à la poursuite des Superstars spécialistes des hydrocarbures. À certains égards, le secteur de l’énergie ressemble au secteur technologique d’il y a quarante ans. Si IBM correspond à Exxon, qui sera l’Apple de demain ? L’énergie a également un impact énorme sur le secteur manufacturier et celui des transports, dont le succès est lié à l’évolution de l’approvisionnement en énergie et des technologies.
Les concurrents émergent
Plutôt que les entreprises énumérées dans le premier paragraphe, des entreprises de substitution telles que Berkshire Hathaway, Siemens Gamesa ou Cypress Creek. Ce ne sont pas des noms très connus et jusqu’à présent, ces entreprises et d’autres comme elles, ne sont connues que des milieux d’affaires et des investisseurs. Pourtant, chacune peut se targuer d’une taille, d’une réputation et, surtout, d’une clientèle en pleine croissance sur le marché des énergies renouvelables. Chacune pourrait devenir l’une des Superstars de demain.
Dans leur sillage, plusieurs entreprises réparties dans le monde entier peuvent être considérées comme expérimentales ou positionnées sur des créneaux de niche aujourd’hui, mais elles pourraient bien devenir des grands noms demain. Et qui peut affirmer que les gagnants ne seront issus que du secteur de l’énergie ? Par exemple, des entreprises telles que Tesla investissent massivement dans la technologie des batteries qui pourraient avoir un éventail d’applications bien plus large que la simple propulsion des véhicules.
Et n’oublions pas la génération Y (Millenials), très sensible aux pratiques ESG, qui défend activement un changement sociétal en faveur de politiques et d’un approvisionnement plus écologiques. Elle pourrait également avoir une influence significative sur la rapidité et l’ampleur des changements dans ce secteur, ainsi que sur l’identité des Superstars de demain dans le domaine de l’énergie.
Le savoir, c’est le pouvoir
Si les Superstars sont globalement les mêmes qu’il y a cinquante ans, ce ne sera sans doute pas le cas ces cinquante prochaines années. Le marché de l’énergie est peut-être celui qui subit l’évolution la plus radicale dans un contexte où la quête de solutions plus écologiques pour alimenter notre planète est lancée. L’innovation n’a jamais été aussi importante ni aussi valorisée, et l’avenir appartient aux entreprises qui embrassent le changement.
BNP Paribas Asset Management suit de près le marché de l’énergie, en étudiant la durabilité des Superstars établies comme de leurs concurrents. Notre objectif est d’apporter une contribution significative à la transition énergétique vers une économie à faible émission de CO2. Cela signifie que nous devons aligner nos portefeuilles sur les objectifs de l’Accord de Paris d’ici 2025.
L’approche que nous adoptons est basée sur la recherche, conçue pour identifier la prochaine génération d’entreprises Superstars du secteur de l’énergie qui généreront des performances durables à long terme pour le compte de nos clients.
Nous avons déjà évoqué les entreprises et les technologies actuelles, telles que les énergies éolienne et photovoltaïque, qui sont aujourd’hui à l’avant-garde ; mais les changements peuvent intervenir rapidement dans ce secteur et ce ne sont peut-être pas les mêmes qui seront les moteurs du secteur énergétique pour la prochaine génération et les suivantes. Au-delà des gros titres, notre équipe de gestion investit une grande partie de sa propre énergie pour identifier les opportunités les plus intéressantes et les plus durables.
Les titres ci-dessus sont mentionnés uniquement à titre d’illustration et ne constituent ni une sollicitation d’achat ni un conseil ou une recommandation d’investissement.
Copy link
Powered by Social Snap